L’architecture écologique

Bâtiment appliquant les principes de l'architecture écologique

La philosophie du développement durable appliquée à l’architecture s’attache à la conception et à la construction de bâtiments respectueux de l’environnement, et par extension, une fois le bâtiment achevé à la santé et au bien-être des utilisateurs, ainsi que la qualité de vie des communautés riveraines.

L’architecture écologique s’évertue donc à la mise en œuvre de technologies propres, la minimisation de l’impact sur l’environnement, la réduction de la consommation d’énergie, l’amélioration de la gestion des bâtiments et de la santé des utilisateurs.

Le choix de matériaux naturels, l’intégration dans le terrain et l’environnement, la disposition interne des différentes salles en fonctions des apports naturels, des besoins et de la consommation effective d’énergies, la conception des espaces verts ou la gestion des déchets sont autant d’éléments par lesquels l’architecte, selon le souhait d’un maître d’ouvrage consciencieux de l’environnement, peut rendre un bâtiment écologique et vecteur de santé et de bien-être.

La consommation d’énergie du bâtiment

Une grande part de l’architecture durable s’appuie donc sur la maîtrise de la consommation d’énergie d’un bâtiment :

  • réduction des déperditions énergétiques par la mise en place d’une isolation thermique efficace, notamment grâce à une utilisation judicieuse des matériaux
  • minimisation des besoins en énergie, en particulier grâce à l’orientation du bâtiment en fonction du soleil et à l’implantation dans le site
  • récupération d’énergies naturelles, par exemple avec la mise en place de système de ventilation et de refroidissement naturels
  • production d’énergies alternatives comme l’électricité photovoltaïque ou éolienne afin de réduire les apports extérieurs d’énergie et si possible, construire des bâtiments à énergie positive
Schéma de l'habitat passif type
Schéma d’un bâtiment passif : l’architecture durable passe avant tout par la maîtrise de l’énergie

La réduction des rejets

Une autre partie importante de l’architecture durable est la minimisation de la pollution et de la production de déchets. Celle-ci peut être mise en application par la récupération des eaux de pluies, notamment pour l’arrosage, et le recyclage des eaux usées, l’intégration de systèmes de tri des déchets et de compostage des matières organiques. L’emploi de matériaux non-polluants peut aussi être un moyen de réduire l’émission de composés organiques volatils.

Les objectifs d’une architecture durable s’orientent donc vers la mise en œuvre de pratiques et de technologies de construction durable qui visent une efficacité écologique de long-terme, sans pour autant négliger le court-terme et les besoins particuliers durant la construction d’un bâtiment.

Ainsi l’architecte responsable prendra toutes les dispositions nécessaires pour réduire au maximum les nuisances environnementales du chantier, pour également mettre en œuvre une construction durable.

A propos de Architecte de Bâtiments

Le site Architecte de Bâtiments est supervisé et illustré avec les photos des bâtiments réalisés par Laurent Bansac Architecte

Articles associés

Une réflexion au sujet de « L’architecture écologique »

  1. Bonjour,
    L’architecture écologique m’intéresse vraiment beaucoup ! J’aimerais avoir plus d’infos sur les études qu’il faut faire pour y arriver .. Merci d’avance 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *